20 janv. 2016

Interview : "Sonia Dron, auteure à la passion enthousiaste" par Stéphane Rossard


Chers lecteurs,

Laissez moi vous présenter Stéphane Rossard que j'ai rencontré un jour ensoleillé d'octobre. Nous avons discuté de nos passions avec entrain et depuis avons gardé contact.

Avant de découvrir l'interview qu'il a publiée sur son site internet, je souhaite vous le présenter ce touche à tout. En effet, Stéphane est le fondateur du site "Lafriquedusud", est directeur/fondateur du site "Voyages et safaris en Namibie", créateur du site "Voyages. Littérature. Technologies" et auteur à ses heures perdues, si toutefois, il lui en reste ! 

Stéphane Rossard est un auteur discret. Il publie entre autre ses textes sur WeLoveWords, la plateforme communautaire francophone destiné aux auteurs mais aussi sur son site : ICI

Chers lecteurs, après avoir fait la connaissance de Stéphane Rossard, voici l'heure de découvrir l'interview qu'il a faite de moi et dont voici un extrait

Le hasard existe. Et il lui arrive même, parfois, de bien faire les choses. Preuve en est, dans un premier temps, de la découverte de ce blog sur la littérature. Fruit de mes pérégrinations en ligne. Avant de rencontrer son auteure, Sonia. Passionnée de littérature, Sonia a écrit son premier roman. Merci à Sonia pour l’interview et surtout de son enthousiasme communicatif et qui fait plaisir à voir.

Pour en savoir plus sur Stéphane Rossard, c'est par ICI

Bonne découverte,
sOnia

2 commentaires :

  1. Merci avant tout à toi Sonia car une interview prend du temps et se révèle toujours un exercice délicat. Longue vie à ton blog !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce n'est pas simple. Et puis, il est important aussi de répondre différemment des autres interviews (même s'il y en a peu !)... pour le moment :)
      A bientôt,

      Sonia

      Supprimer

Tous les textes, nouvelles, articles, chroniques, photos et guides sont la propriété du blog "Les chApitres de sOnia".
Tous ces écrits et photos sont le fruit d'un long travail, c'est pourquoi je vous demanderai de ne pas les copier ni de les diffuser sans mon accord préalable.