Rechercher dans ce blog

27 juil. 2017

"Ewa" de Matthieu Biasotto - un auteur auto-édité confirmé


Chers lecteurs,

Et si vous lisiez un excellent roman cet été ? 

J'ai passé quelques soirées en compagnie d'Ewa et je ne regrette pas !
Ewa est une jeune fille très charmante mais à laquelle il ne vaut mieux pas s'attacher, surtout si on a des choses à cacher...

J'ai eu envie de découvrir l'un des nombreux romans de Matthieu Biasotto juste en regardant la couverture. Je savais que j'allais tout de suite aimer son univers ; et pourtant, je lis peu de romans de ce genre. Ma seule crainte était d'avoir peur que l'histoire traîne trop en longueur avec des scènes de suspense interminables mais au contraire, nous sommes très vite plongés dans l'histoire et le dénouement. En plus, vu que j'ai un côté un peu sadique, j'ai été servie. 

Résumé de "Ewa" de Matthieu Biasotto,

Elle s’appelle Ewa. Elle est particulière. Elle ne doit jamais se regarder dans un miroir. Jamais. Son don étrange est une malédiction qu’elle ne maîtrise pas. Son passé est difficile à porter. Il lui est impossible de partager son secret. Elle ne peut faire confiance à personne.
Enfermée « pour son bien » à Miedzeska, dans une pension pour filles au cœur de la Pologne, Ewa survit entre humiliations et sévices. Elle serre les dents en rêvant d’évasion, mais personne ne s’échappe de cet internat.
Alors pourquoi des filles disparaissent-elles sans laisser de traces ? Que deviennent-elles ? Et surtout… qui sera la prochaine ? Ewa ne doit jamais céder à l’appel des miroirs, elle le sait. Elle a juré. Et si la vérité se cachait dans son reflet ?
Se procurer "Ewa" : ICI
"Persécutée" est la suite du roman "Ewa".

Le petit mot de l'auteur : 

Je suis un auteur indépendant, j’ai fait le choix d’être libre. Mon écriture est accessible, parfois poétique. Ma plume peut être dure, j’assume. Je vis de mes choix. J’écris pour être lu, pour me mettre à nu. J’écris pour être Moi. J’aime m’essayer à des genres différents. J’écris tout simplement pour me faire plaisir. J’adore travailler la tension. La vitesse. Le souci du détail. J’éprouve un plaisir étrange à échafauder de nouvelles histoires. Je jubile à l’idée de manipuler l’esprit, au moins un peu. Pour moi, la plume est un moyen de m’ouvrir et de me connecter au monde. D’entrer dans les vies, dans les foyers, dans les discussions et dans les cœurs tout en repoussant les limites de mon imaginaire. Il n’y pas de plus beau métier.
Bienvenue chez moi : http://www.matthieubiasotto.com

Se procurer l'un des dix romans de Matthieu Biasotto : ICI

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Bonne découverte,
sOnia

7 juil. 2017

"Les chApitres de sOnia" passe ses journées les pieds dans l'eau !

Chers lecteurs,

"Les chApitres de sOnia" prend un peu de vacances et s'en va mettre ses pieds dans l'Océan quelques semaines, mais rassurez-vous, fin juillet, le blog sera de retour avec toujours des articles sur mes lectures, une interview de deux lectrices passionnées et peut-être un concours, on sait pas !

Mais en attendant, vous pouvez toujours retrouver

Mes nouvelles
pour des petites lectures sur le transat


"Petit guide pour futurs écrivains"
si vous souhaitez profiter de l'été pour vous lancer dans l'aventure



Et pour avoir quelques conseils en plus,
n'hésitez pas à vous abonner à
mon groupe Facebook : "Conseils entre auto-édités"



Ou vous pouvez aussi vous détendre avec 
"La douleur des sentiments"


Et pour ceux qui lisent en streaming, "La douleur des sentiments" est aussi disponible chez



Suivre mon blog sur les réseaux sociaux

 
Ou mon profil Facebook




Et toujours pour me contacter
Par mail  : sobookez@gmail.com 
Messenger Facebook ou Hangouts


Chers lecteurs, 
Je vous dis à très bientôt ! 
Des bisous, 
sOnia

3 juil. 2017

"Charlie, 17 ans : sous la vague de Charlie Hebdo" de Nina Frey


Chers lecteurs,

J'ai rencontré Nina Frey - auteure auto-éditée - dimanche 25 juin, lors d'un marché de l'auto-édition organisé par Fateah Issaad, que je ne vous présente plus maintenant

Dans un premier temps réticente à l'idée de me replonger dans l'horreur qui a bouleversé nos vies en janvier 2015 et après avoir discuté avec l'auteure sur les raisons de mon refus de base de lire un roman traitant sur les attentats en France, je me suis laissée tenter. Peut-être parce que du temps à passer, peut-être parce que j'étais prête. Je ne sais pas, mais après lecture, je suis heureuse d'avoir franchi le cap.

Pendant 165 pages, l'auteure nous replonge dans l'horreur des 3 jours qui ont marqué les esprits des français à jamais. Nous sommes le mercredi 7 janvier 2015. Charlie Hebdo n'est plus. Nous sommes dans la peau de Charlie et Sami, deux jeunes lycéens de 17 ans. Que se passe-t-il alors lorsque vous portez le prénom d'un journal satyrique ou que vous êtes musulman ? Entre moqueries et accusations gratuites, union et division. Tout est traité, tout est dit.

Chers lecteurs, avant tout, j'aimerais vous faire part de mon témoignage par rapport à ce que j'ai ressenti cette époque. Je m'en souviens comme si c'était hier...
Pendant ces trois jours et même au-delà, j'ai eu les épaules et le dos bloqués car je n'arrivais pas à exprimer ce que je ressentais au fond de moi sans cracher ma révolte et le fait que je n'arrivais pas non plus à exprimer le fait que je n'étais pas Charlie Hebdo. Je ne voulais pas être associée à ce journal ni marcher le dimanche d'après. Parce que nous étions une France faussement unie et qu'en réalité nous étions tous divisés ayant chacun nos propres pensées et accusations. Aujourd'hui, tout est clair dans ma tête pour en parler sereinement et sans l'appréhension d'être jugée ou incomprise. J'ai refusé de suivre la plupart des français - peut-être aussi parce qu'habituellement je me plie difficilement à ce qu'il faut faire - et je ne le regrette absolument pas sauf qu'aujourd'hui, je saurai en expliquer calmement les raisons. 
Et puis, toujours ces questions qui me taraudent : et si nous étions tous innocents et coupables à la fois ? Sommes-nous toujours ou encore Charlie plus de deux ans après ? Sommes nous vraiment ceux que nous étions en 2015 ? Et aujourd’hui, avons-nous peur de demain ? Nos enfants sont-ils déjà habitués à vivre avec des fous qui nous côtoient ? Et si demain n'existait plus ? 

La lecture de ce roman a été comme une délivrance intérieure. Je conseille donc ce roman à tout ceux qui comme moi, ont refusé ou n'étaient pas prêts à se replonger dans ce qui allait devenir au fil des mois et des années, un acte répétitif. 

Je tiens à souligner par ailleurs que ce roman à été primé
PRIX DU MEILLEUR ROMAN INDÉ 2017
COUP DE COEUR DE LA RÉDACTION - INDÉ AWARDS

Résumé de "Charlie, 17 ans : sous la vague de Charlie Hebdo" de Nina Frey :

« Je m'appelle Charlie. Oui. Je sais ce que vous vous dites. Exactement comme les 66 millions de français, et le bon milliard de nos soutiens à l'International. Je m'appelle Charlie, sauf que moi c'est pour de vrai. »
Charlie Legendre, a 17 ans. Elle n'a jamais compris pourquoi ses parents l'avaient appelée Charlie. Sauf que le 7 janvier 2015, son prénom se fait l'écho du drame qui vient de se produire. Sami Bensouda a 17 ans aussi, et l'évènement le plonge au coeur d'une société en quête d'elle même, et de ce "nous" rendu si fragile.
Alors, face aux réactions de leurs proches et amis, l'un comme l'autre ils vont tenter de faire face à la violence de l'instant, et à la question brûlante de l'"Après-Charlie"

Un passage qui m'a marquée : 

"Putain, personne n'a l'air de comprendre... Moi je détestais Charlie Hebdo, je détestais leurs caricatures, mais je ne peux pas le dire, je ne veux pas que ce soit mal interprété. Je défends la liberté d'expression merde, est-ce que c'est interdit de ne pas aimer ce qu'ils faisaient ? hein ?
"Et puis on a l'impression que tout le monde se réveille aujourd'hui ! Mais ils étaient où ces 10 dernières années, à soutenir Charlie peut-être ?!"
Pour vous procurer "Charlie, 17 ans : sous la vague de Charlie Hebdo" de Nina Frey : ICI

Chers lecteurs, bonne lecture et bonne découverte,
Je serai ravie de recueillir vos avis et témoignages sur les réseaux sociaux ou sur le blog directement,

Nina, je te remercie !
sOnia.
Tous les textes, nouvelles, articles, chroniques, photos et guides sont la propriété du blog "Les chApitres de sOnia".
Tous ces écrits et photos sont le fruit d'un long travail, c'est pourquoi je vous demanderai de ne pas les copier ni de les diffuser sans mon accord préalable.