Rechercher dans ce blog

2 oct. 2015

"Croisière vers le bonheur" de Betty Neels - un Harlequin de 1975 pour "Focus Littérature"



Publié en 1975
Chers lecteurs,

Une fois n’est pas coutume ! Je vous invite à faire un bond dans le temps…

Pourquoi ce choix, pourquoi Harlequin de 1975 ? Par défi et par nostalgie. Je voulais plonger dans les lectures de l'époque de ma mère et comprendre pourquoi un tel phénomène autour de ces éditions. 

Laissez-moi vous présenter Croisière vers le bonheur de Betty Neels qui est un roman sentimental tiré de la collection blanche de la célèbre maison d’édition Harlequin — cette collection à la spécificité de se dérouler dans le milieu médical.

Ce roman est ce que l’on appelle véritablement un roman à l’eau de rose

Il raconte l’histoire de Margot, une jeune et belle infirmière de vingt-sept ans, célibataire et meilleure amie de Rimada. En voulant aider cette dernière à organiser son mariage secret, elle croise le chemin du beau et arrogant Docteur Adam de Wolff qui s’avère être le tuteur de celle qui doit épouser un tout jeune médecin inexpérimenté. De cette rencontre va naître une relation houleuse — et le terme est fort, entre le beau médecin/professeur, qui est de surcroit Baron et Margot, la jeune et jolie femme aux longs cheveux blonds et aux revenus, dirons-nous, plus modestes.
L’histoire se passe entre la grande et belle demeure de la cousine du baron et le bateau sur lequel se retrouvent les protagonistes.

Ce que l’on peut retenir de cette lecture est que les scènes sont rapidement écrites. Il n’y a pas de détail, l’auteur ne s’attarde pas sur les personnages ou les éléments qui ont construit la vie de chacun. Nous avons l’impression également que tout est écrit pour simplifier la vie des personnages : les gens sont riches, ils habitent dans de très belles demeurent et ont de gros moyens, ce qui éliment tout bonnement les complications à les faire voyager ou à les faire vivre dans des demeures plus modestes. La richesse est apparemment un détail. Tout est grandiose, tout est facile.

Bref, je suis assez déçue, car je pensais retrouver les lectures de mon adolescence. Je me souviens avoir lu (en cachette de ma mère) des romans de cette maison d’édition canadienne beaucoup plus prenants et passionnés que celui que je viens de terminer. Il a manqué de magie et d’émotion. Les personnages ne m’ont pas emportée, quant à l’histoire je pensais voyager un peu plus dans les cabines luxueuses du bateau, en vain.


En résumé, la question que je me pose surtout est :

Etait-ce les lectures de l’époque ? En plein milieu des années 70, année de la libération des mœurs, c’est tout ce que la littérature sentimentale avait à offrir à toutes ces femmes, à toutes ces ménagères Je ne sais pas. Dans tous les cas, je peux dire que j’ai fait mes armes en lisant tous les Harlequin de ma mère et je peux vous dire qu’à chaque fois, je m’endormais en rêvant du Prince Charmant. Mais ça, c’était à la fin des années 80. Et nous étions bien loin des nouvelles lectures dites sentimentales d'aujourd'hui.


Conclusion, en 40 ans, les histoires dans lesquelles se mêlent sentiments, amours, passions et sexes ont bien évolué et Dieu merci. Mais, car il y a toujours un mais, n’allons-nous pas trop loin ? À force de banaliser le sexe dans les romans, aurait-on perdu la magie de l’imaginaire, de l’amour ? Lorsqu’un bel inconnu pose ses lèvres sur celles de l’héroïne, faut-il toujours que les scènes se terminent par une scène érotique ? Et si nous essayions de recréer l’amour dans les romans… ?

Histoire d'amour impossible, trhiller, spicy, romanesque, polar, chick-list...
Cela dit, Harlequin a su évoluer au fil des années et des modes. 40 ans après, Harlequin est l'un des plus gros vendeurs de romans sentimentaux. La maison d’édition a réussi à attirer de plus en plus de lectrices en étoffant ainsi leurs collections. Tout le monde y trouve son compte et c’est un pur bonheur pour les lectrices de tous âges et pour tous les genres.

Bref, Harlequin étonne et détonne ! 

En savoir plus sur Harlequin : ICI


Article publié par « Les chApitres de sOnia » pour « Focus Littérature -  What’s my age again ? »
Règlement du challenge "Focus Littérature" : ICI


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Tous les textes, nouvelles, articles, chroniques, photos et guides sont la propriété du blog "Les chApitres de sOnia".
Tous ces écrits et photos sont le fruit d'un long travail, c'est pourquoi je vous demanderai de ne pas les copier ni de les diffuser sans mon accord préalable.